Histoire du Rail dans le Valenciennois

l

Les environs de la Gare de Valenciennes :

Un cliché intéressant : Les abords de la Gare de Valenciennes et l'Escaut . On remarque des voies ferrées sous le pont qui jouxte le pont Jacob ...A l'origine ce pont était ferroviaire .p1000063.jpg

p1000059.jpg

 

p1000061.jpg

p1000064-1.jpg

Sur les clichés qui suivent,  on voit que le tracé a été rectifié et l'ancien bras de l'Escaut apparait à gauche . Le nouveau tracé de l'Escaut passe maintenant sous le deuxième pont, qui a changé d'affectation et est devenu fluvial . Au premier plan on remarque une passerelle en métal et des rampes d'accés qui ont été construites pour que les tracteurs de halage sur voie de 0.60  puissent passer d'un bras à l'autre . Elles ne seront  pas utilisées  longtemps  ; le halage par tracteur a disparu dans les années soixante ,  et l'ensemble  sera démoli au début des années 80 .

p1000028-2.jpg 

p1000072-2.jpg 

p1000030-1.jpg

La déviation sera encore modifiée en  1974 pour établir une écluse à grand gabarit .

 La Gare de Valenciennes :

La gare primitive :

La section de Quiévrain à Valenciennes fut la première ligne construite et ouverte en 1842 . 

La première Gare de Valenciennes avait été construite en bois pour pouvoir être rapidement détruite par l'armée si c'était nécessaire .

Un deuxième bâtiment va lui succéder en 1868 , toujours construit en bois  et  à l'extérieur des magnifiques fortifications que comptait la ville . Il ne manquait  pas d'allure avec son campanile .

Remarquer la verdure qui entoure ce bâtiment.

premgarval.jpg

Valembarcadere

La nouvelle gare monumentale :

En 1900 les fortifications ont été malheureusement détruites suite à leur déclassement et les terrains militaires sont cédés à la ville .

On décide donc de construire une gare monumentale , qui sera achevée en 1908 . Elle est dessinée par l'architechte Clément Ligny .

Constituée d'un bâtiment central relié à deux pavillons latéraux, cette gare s'apparente à celles d'Amiens, d'Arras, de Saint-Omer, de Roubaix et de Tourcoing .

Juste après la construction ...

garekw8-1.jpg

  img-6838a.jpg

Valgare10

En grande partie détruite en 1918, la Gare est reconstruite à l'identique en 1920 mais sans la halle monumentale  .

Les ravages de la première guerre mondiale :

gargguer1m-2.jpg

L536513.jpg

Num riser0004

En 1918, la Gare es

garguer1d-1.jpg  garguer1j.jpg

 

Trop endommagée pour être réparée, la grande marquise n'aura pas duré dix ans . Elle sera remplacée par de solides abris métalliques assez jolis .

Ceux ci disparaîtront vers 1976 pour laisser place à des abris 'modernes' sans aucune beauté .

  garguer1h.jpg

  garguer1l.jpg

En 1918, il ne reste que la moitié de la gare ... mais elle sera reconstruite à l'identique .

gerguer1k.jpgEntre les deux guerres...

getbindoc-2-57.jpgQuelques photos des années 70-80 :

valenciennesavion0016.gif

 

Copie 

17

 

Document la Vie du rail . Cette modernisation entraina la démolition des postes d'aiguillage .

 

Valenciennnescongr

 

17

Document la Vie du rail : La modernisation de la Gare en 1978 . 

Cette vue est déjà historique car une nouvelle refonte aura lieu en 2003 et toutes les installations intérieures seront de nouveau détruites .

On voit une BB 16500 et deux  rames RIO alors presque neuves  . Maintenant tout est féraillé .

 

Accident à Valenciennes, la 14100 a été pulvérisée !

Copie

 

 

 

Le Faubourg de Paris :

 

Depuis un siècle, ce quartier a été fortement remanié ; un passage supérieur a remplacé le P.N ; l'église et d'autres bâtiments ont disparu . Dernièrement la physionomie de cet endroit a encore été bouleversée avec l'installation du nouveau tramway .

getbindoc-11.jpg

img152-1.jpg

Disposant de peu de place, nous avons décidé de representer le site du Faubourg de Paris dans les années cinquante, plutôt que la Gare monumentale qui aurait pris trop d'espace ...

img153-1.jpg

Le pont Villars  : un bow string en treillis métallique . Remarquer à l'arrière plan le magnifique bâtiment néo classique ... Il a été remplacé depuis par un immeuble en béton sans aucun  intérêt .

p1020157.jpg

De même le magnifique bâtiment 19ème a aussi disparu ...

p1020158.jpg

Le Faubourg de Paris, il y a un siècle ...

faubour-paris.jpg

Une reproduction anonyme de la Gare du Faubourg de Paris

17 

 

Dans les années soixante, le Bâle-Calais de passage au Faubourg de Paris .

Aujourd'hui il ne subsiste plus rien de cette rame et de même pour l'église à l'arrière .(Photo Vie du Rail)

 

Potence 

Vers 1983, une vue de  la potence et d'une 14100 qui sont aujourd'hui disparues  (photo Vie du Rail)

 

 

17 

Une 16500 et sa rame de banlieue deux étages . (Photo Vie du Rail) .

La route à l'arrière a été fortement remaniée suite à la construction du nouveau tramway .

 

vsoeimg-6838-1.jpg

Epoque actuelle  : Dernièrement, le passage exceptionnel du VSOE au Faubourg de Paris

On ne retrouve quasiment rien des bâtiments vus sur les deux photos précédentes . Le béton a remplacé les briques et le charme n'y est vraiment plus !

 

Le Dépôt de Valenciennes :

En 1944 les bombardements sèment la ruine et la désolation : Le toit de la rotonde et plusieurs bâtiments sont soufflés .

 Cependant un mystère demeure : il y aurait eu une tour Florentine à Valenciennes peut-être disparue pendant les bombardements ...

Nous n'en avons pas encore trouvé de photos .

Après le déblaiement des gravats, certains bâtiments seront réparés et d'autres construits dont une magnifique rotonde type P ( d'après les méthodes de construction de l'ingénieur Bernard Lafaille )

Les photos représentent les destructions et la reconstruction du dépôt . Une recontruction bien éffémère puisque tout aura disparu en 1980 !

Photos vers 1947 :

On voit  les marques blanches de la défense passive peintes sur les locomotives .

 

numeriser0001.jpg

 Au premier plan on remarque une 140G dite 'Pershing' . Plus de 1900 machines seront importées en pièces détachées pendant la première Guerre Mondiale . Hélas aucun exemplaire ne sera conservé . Il ne reste de tout cela qu'un tender 20G en mauvais état au dépôt de l'AJECTA à Longueville (Provins 77)

Notons que c'est la 140 G 57 qui  déraille et est détruite dans la séquence spectaculaire du film "La Bataille du rail " de René Clément . A l'exception de la marque Fulgurex, ces machines n'ont toujours pas été reproduites .

numeriser0004.jpg

Un véritable brassage de machines à cette époque ... Au premier plan un bâtiment provisoire et à droite une Mikado PLM munie d'une pompe Dabeg et de plaques de blindage dans l'abri .

680 Mikados PLM seront construites ; les dernières rouleront dans le Massif Central . Un seul exemplaire ( la 141 F 282 ) est conservé à la cité du train à Mulhouse .

numeriser0007.jpg

La rotonde découverte . Cinquième à gauche , une machine équipée d'un tender unifié (34P?),  ce qui laisse penser qu'il s'agit d' une 141P ou une 150B .

... Pas facile d'identifier les autres locomotives ...

numeriser0005.jpg

La rotonde couverte ( qui ne l'était plus vraiment ...) Au centre une machine unifiée et à droite une voiture d'origine allemande .

numeriser0008.jpg

Au premier plan deux 150 A du Nord et une machine anglaise du GWR ( genre Dean Goods?) .

numeriser0010-1.jpg

numeriser0009.jpg

numeriser0003.jpg

numeriser0002.jpg

numeriser0008-1.jpg

Bien avant les autres cette 150 E a terminé sa carrière ! Qu'importe  puisque toutes ses autres soeurs auront droit au découpage une vingtaine d'années au plus tard . C'est scandaleux, aucune 150 E  n'a été préservée .

numeriser0006-1.jpg

numeriser0006.jpg

Dans le fond une 150 allemande type BR 44 (150 X en France)

 

La nouvelle rotonde type P en construction .

numeriser0013.jpg

 

Au premier plan à droite ,le rail semble être continu et le pont fixe pour un temps ...La rotonde se termine et devant on trouve une 150 allemande, une 150 A du Nord et toute neuve c'est déjà une 141R charbon de la tranche 1à 700 avec volant central de porte de boîte à fumée .

.numeriser0014-1.jpg

numeriser0015.jpg

Vald 1

La nouvelle rotonde : une magnifique contruction  qui servira environ dix ans . Laissé plus tard à l'abandon ce bâtiment sera finalement démoli au printemps 1980, quasiment en en même temps que ceux de Lille et de Somain .  Aujourd'hui l'ancien site est envahi par la nature . Il n'y a vraiment plus rien à voir !

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site